Accueil du site Dossiers Médecine, Recherche, Surdité Dépistage précoce
 

Arrêté du 23 avril 2012 relatif à l’organisation du dépistage de la surdité permanente néonatale

Article publié le vendredi 4 mai 2012.


A quelques jours des élections présidentielles, le gouvernement fait passer de force le dépistage très précoce malgré l’opposition des associations de sourds, de parents d’enfants sourds, de nombreuses associations de professionnels...

Pour la 3ème fois, le dépistage très précoce est imposé sans tenir compte des 2 rejets par le Conseil Constitutionel.

L’UNAPEDA


Article 1

Le dépistage précoce de la surdité permanente néonatale constitue un programme de santé au sens de l’article L. 1411-6 du code de la santé publique.

Article 2

Ce dépistage comprend :
1° Un examen de repérage des troubles de l’audition, proposé systématiquement, avant la sortie de l’enfant de l’établissement de santé dans lequel a eu lieu l’accouchement ou dans lequel l’enfant a été transféré ;
2° Des examens réalisés avant la fin du troisième mois de l’enfant lorsque l’examen de repérage n’a pas pu avoir lieu ou n’a pas permis d’apprécier les capacités auditives de l’enfant ;
3° Une information des détenteurs de l’autorité parentale, le cas échéant, sur les différents modes de communication existants, en particulier la langue des signes française.

Article 3

Ce dépistage ne donne pas lieu à une participation de l’assuré.

Article 4

Le programme de dépistage de la surdité permanente néonatale est mis en œuvre par les agences régionales de santé conformément à un cahier des charges national établi par arrêté des ministres chargés de la santé et de la protection sociale.

Article 5

L’administration territoriale de santé à Saint-Pierre-et-Miquelon, l’agence de santé de la Guadeloupe, de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin et l’agence de santé de l’océan Indien sont tenues aux même obligations que celles dévolues aux agences régionales de santé par l’article 4.

Article 6

Le directeur général de la santé et le directeur de la sécurité sociale sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

Fait le 23 avril 2012.

Le ministre du travail, de l’emploi et de la santé,
Xavier Bertrand

La ministre du budget, des comptes publics et de la réforme de l’Etat,
porte-parole du Gouvernement,
Valérie Pécresse

La secrétaire d’Etat auprès du ministre du travail, de l’emploi et de la santé, chargée de la santé,
Nora Berra

Lire l’Arrêté du 23 avril 2012 sur le site de Legifrance


A lire en complément :

-  La position de l’UNAPEDA : Dépistage précoce et accompagnement parental

-  L’amendement sur le dépistage précoce des troubles de l’audition rejeté par le Conseil constitutionnel le 15 décembre 2011

-  Notre dossier sur le dépistage précoce


Aller au début de l'article
Répondre à cet article

Forum de l'article

Aller au début de l'article
L'UNAPEDA est une association pluraliste, ouverte, et permet donc l'expression des diverses sensibilités sur son site. Les articles publiés engagent essentiellement leurs auteurs et ne signifient aucunement que notre association aurait, d'une quelconque manière, décidé de privilégier l'opinion qu'ils expriment au détriment de toutes les autres Nous nous réservons le droit de ne pas publier les articles en totale contradiction avec nos valeurs, diffamatoires, menaçant ou que nous ne jugeons pas convenable pour quelque motif que ce soit

Dernière mise à jour mardi 25 avril 2017
2595 articles - 86 messages - 267 bréves.
Site réalisé par EMERA
avec SPIP 1.8.3 sous licence GPL - Epona 2.2.3.