Accueil du site Dossiers Aides techniques
 

Aides auditives : la boucle magnétique (boucle d’induction) ou bobine T peu connue et peu utilisée ?

Article publié le lundi 6 juillet 2020.


Une information nationale de sensibilisation sur la boucle magnétique (au même titre que sur la langue des signes, l’ intérêt des sous-titres et la lecture labiale) au niveau du grand public s’impose.

Suite à la publication sur notre site de l’article “LA REFORME DU 100 % SANTE (RAC ZERO) POUR LES AIDES AUDITIVES ET LEURS FOURNITURES”, nous avons reçu un message de Paul Mousny de la société Accessens dont nous avons extraits quelques passages qui nous paraissent particulièrement pertinents ( les colonnes de l’UNAPEDA lui restent bien sûr ouvertes).

Nous nous permettons juste d’ajouter aux propos de Paul Mousny cette précision : la problématique de la boucle magnétique est indépendante de la Classe d’appareillage (Classe II ou la Classe I ). Le récepteur de ce système de la boucle magnétique s’appelle la « bobine téléphonique » ou Position « T » (comme téléphone, télévision, théâtre). C’est une fonction le plus souvent déjà présente dans les aides auditives ou les implants à partir des appareils pour surdité moyenne à sévère. Simple d’emploi elle ne nécessite pas d’investissement financier dans un accessoire externe, mais son utilité au quotidien est largement mal comprise et trop peu d’utilisateurs d’appareils auditifs en connaissent l’existence et le fonctionnement.Les boucles magnétiques même existantes ne sont parfois pas activées dissuadant ainsi les utilisateurs ...

Nous vous signalons également l’enquête du BUCODES SURDIFRANCE ( utilisation positions T ou MT) . Voici le lien sur leur questionnaire : https://forms.gle/cTgSi68LJruHj7vf6

Les arguments développés par M. Paul Mousny :

« Les audioprothésistes sont-ils bien informés vis-à-vis de la réglementation sur l’accessibilité à l’information pour les personnes malentendantes.Très peu de personnes malentendantes utilisent cette fonction régulièrement sur leurs aides auditives.

Pour pouvoir répondre aux directives de la Haute Autorité de la Santé et de la LPPR (liste des produits et prestations de santé remboursables), les audioprothésistes ont depuis toujours, mais plus encore depuis septembre 2010 et la parution de la norme européenne sur les bonnes pratiques de la profession, l’obligation de disposer d’un guichet d’accueil muni d’un dispositif de boucle magnétique pour pouvoir ainsi recevoir, mais surtout initier leurs patients à l’usage de ces dispositifs que l’on retrouve désormais dans la plupart des lieux recevant du public. Cette même norme rappelle également l’obligation qu’ils ont d’avoir un autre dispositif de boucle magnétique en fonction dans leur cabine de réglage afin de leur permettre d’effectuer l’adaptation des aides auditives de leurs patients.

La LPPR précise :
-  dans la prestation initiale que : « l’audioprothésiste doit (...) proposer à chaque personne, au moins une aide auditive de classe I disposant d’une bobine d’induction permettant une position T (...) ou MT (...) permettant à la personne de se connecter à une boucle magnétique lorsque celle-ci est disponible dans les lieux publics. Une explication claire doit être fournie au patient lui permettant de faire un choix libre et éclairé de son aide auditive. Cette explication claire porte notamment sur la bobine d’induction, son mode de fonctionnement, et son utilité dans différents environnements. [...]. »
-  dans l’accompagnement à l’utilisation des aides auditives : l’accompagnement « comprend les conseils d’adaptation, de manipulation de l’appareil (...) et des extensions possibles dans divers lieux (dispositifs communicants avec l’appareil auditif : bobine d’induction magnétique, Bluetooth le cas échéant).
 »

Aussi, la LPPR prévoit bien que les aides auditives disposant d’une bobine d’induction, compatible avec la boucle magnétique disponible dans les lieux publics, soient proposées systématiquement à chaque personne s’équipant d’aides auditives, ainsi qu’un accompagnement des personnes sur l’utilisation de cette option lorsqu’elle est disponible sur leur aide auditive.

D’autre part, coté fabricants, si on regarde les documents contractuels des aides auditives (modes d’emploi et fiches techniques) on constate l’absence de l’information essentielle de la compatibilité de leurs produits vis-à-vis de la boucle magnétique rendue obligatoire dans les bâtiments par les lois sur l’accessibilité. Ce point représente un réel problème puisque cette information est importante pour l’usage des aides auditives et bien évidemment pour le choix de son futur produit à l’achat. Cet oubli peut juridiquement remettre en question jusqu’à la légitimité de la mise sur le marché de ce produit de santé qu’est l’aide auditive ou l’implant !

Afin de communiquer plus clairement sur ce dispositif, il serait peut-être préférable de parler aujourd’hui de cette fameuse compatibilité du produit vis à vis de la loi de l’accessibilité aux informations diffusées dans les établissements recevant du public car la boucle magnétique n’est pas prête d’être remplacée pour l’utilisation dans ces lieux. Certes cette fonction T peut aussi permettre d’utiliser le téléphone ou la télévision, mais sur ces deux points précis, les nouvelles technologies Bluetooth en particulier apportent une alternative tout à fait recevable.

N’aurait-il pas été important de rappeler l’utilité et la présence possible sur toutes les catégories d’aides auditives de la fonction de connectivité « T » ?

Entendre au cinéma au guichet d’une gare, pouvoir suivre des débats publics n’est-il pas aussi important dans la vie quotidienne que d’utiliser une tablette ou un smartphone ?

Avez-vous remarqué également sur le nouveau devis généralisé, la présence de la seule information sur cette fonction « T » ? La phrase censée avertir et former le futur acheteur sur l’utilité de cette fonction a été rédigée de façon incompréhensible :« Accessibilité de la boucle magnétique ou bobine T » ça ne veut absolument rien dire... c’est comme si on écrivait « accessibilité du fauteuil roulant ou rampe » ou « accessibilité de la canne blanche ou Chien guide » comment voulez-vous qu’un consommateur engage son accord d’acceptation d’un devis sur une phrase aussi incompréhensible ? »

Vous constaterez que même dans les plus hautes instances nationale de normalisation, il y a également de la formation à dispenser.

Vos aides auditives ou votre implant peuvent vous apporter dès aujourd’hui encore plus d’autonomie et de liberté. Cette fonction vous l’avez déjà peut être intégrée depuis des années sur vos appareils. Si c’est le cas il vous suffit de demander à votre audioprothésiste de vous l’activer et à vous le plaisir de comprendre au cinéma, au théâtre, au guichet de la gare, de la mairie, dans les salles de conférences... " FIN DE L’ARGUMENTAIRE DE M. Paul MOUSNY.


Aller au début de l'article
Répondre à cet article

Forum de l'article

Aller au début de l'article
L'UNAPEDA est une association pluraliste, ouverte, et permet donc l'expression des diverses sensibilités sur son site. Les articles publiés engagent leurs auteurs et ne signifient aucunement que notre association aurait, d'une quelconque manière, décidé de privilégier l'opinion qu'ils expriment au détriment de toutes les autres

Dernière mise à jour lundi 6 juillet 2020
2800 articles - 151 messages - 267 bréves.
Site réalisé par EMERA
avec SPIP 1.8.3 sous licence GPL - Epona 2.2.3.