Accueil du site Dossiers Emploi et Formation Professionnelle
 

L’emploi des personnes en situation de handicap dans les collectivités territoriales

Article publié le mercredi 30 septembre 2009.


200 personnes étaient réunies par le Centre de Gestion des Côtes d’Armor, vendredi 18 septembre salle du Grand Pré à Langueux. Elus, agents territoriaux et partenaires du milieu associatif se sont informés sur les dispositifs proposés pour l’emploi des personnes handicapées dans les collectivités territoriales du département.

La loi du 11 février 2005 a institué le Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées dans les trois Fonctions Publiques (Etat, Hospitalière et Territoriale) qui prévoit l’emploi dans les collectivités territoriales d’au moins 6 % de personnes handicapées.

Le Centre de Gestion des Côtes d’Armor est l’un des tout premiers de France à avoir conventionné avec ce Fonds en février 2009. La mise en place de ce dispositif [1] tend donc à atteindre, voire à dépasser cet objectif.

Dans le cadre de son partenariat, le CDG 22 organise des actions d’information et de sensibilisation des employeurs publics. Cette première réunion, en direction de l’ensemble des collectivités du département, regroupait les différents acteurs du dispositif : Service Travail santé du Centre de Gestion 22, Maison Départementale des personnes handicapées des Côtes d’Armor, Ohé Prométhée Cap Emploi 22, ainsi que la Direction Départementale de l’emploi et de la formation professionnelle et le Pôle Emploi pour les dispositifs d’emplois aidés.

Comme le soulignait Loïc CAURET, président du Centre de Gestion « Sous l’effet conjugué du vieillissement de la population et de l’évolution inévitable de la réglementation en matière de retraite, les problèmes de reclassements de personnel pour raisons de santé ou d’embauche de personnes ayant une reconnaissance de travailleur handicapé vont se poser avec une acuité accrue dans les années qui viennent. Conscient de ces enjeux, le Centre de Gestion a mis en place un guichet unique pour aider les collectivités lorsqu’elles sont confrontées à ces situations ainsi que pour le montage du dossier de financement auprès du Fonds. » En présentant ce dispositif aux employeurs publics locaux, le Centre de Gestion 22 a ainsi montré l’importance du rôle des pouvoirs publics en termes d’emploi des personnes handicapées. Clarifier les rôles de chacun, c’est notamment ce que font le FIPH et le Centre de Gestion 22 en proposant un service clé en main, un interlocuteur unique pour les collectivités des Côtes d’Armor.

NOTA

Les collectivités territoriales emploient environ 15 000 personnes dans les Côtes d’Armor. 2,6% des effectifs des collectivités du département sont reconnues travailleurs handicapés.

Au niveau national, 3,5% d’agents handicapés dans les collectivités territoriales en 2005, 4,3% en 2008.

PDF - 166.9 ko
Programme de la journée du 18 septembre

[1] Le dispositif permet de mieux informer les personnes handicapées sur les possibilités d’emploi dans les collectivités territoriales, de maintenir dans leur emploi des personnes handicapées dans les collectivités du département par l’aménagement de leurs postes de travail, d’aider au recrutement des personnes handicapées dans la FPT dans le cadre d’un partenariat avec Cap Emploi.


Aller au début de l'article
Répondre à cet article

Forum de l'article

Aller au début de l'article
L'UNAPEDA est une association pluraliste, ouverte, et permet donc l'expression des diverses sensibilités sur son site. Les articles publiés engagent essentiellement leurs auteurs et ne signifient aucunement que notre association aurait, d'une quelconque manière, décidé de privilégier l'opinion qu'ils expriment au détriment de toutes les autres Nous nous réservons le droit de ne pas publier les articles en totale contradiction avec nos valeurs, diffamatoires, menaçant ou que nous ne jugeons pas convenable pour quelque motif que ce soit

Dernière mise à jour samedi 6 juillet 2019
2777 articles - 111 messages - 267 bréves.
Site réalisé par EMERA
avec SPIP 1.8.3 sous licence GPL - Epona 2.2.3.