Accueil du site Loi Handicap Décrets d’application
 

Programme de LSF au collège

Article publié le mardi 21 juillet 2009.


Le programme de Langue des Signes Française (LSF) pour les trois cycles du collège (cycle d’adaptation (6ème), cycle central (5ème et 4ème ) et cycle d’orientation (3ème ) se situe dans le prolongement du programme de l’école élémentaire publié au BOEN du 4 septembre 2008. Comme lui, il s’inscrit dans le cadre d’un enseignement bilingue tel qu’il est prévu par la loi n°2005-102 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées - enseignement que les parents peuvent choisir pour leur enfant sourd.

1. Trois objectifs complémentaires

1. Il s’agit d’accroître la maîtrise de la langue (LSF) en tant qu’outil de communication en face à face et en différé. Il convient pour cela de développer les compétences communicationnelles et discursives de l’élève (compréhension et expression en face à face, communication en situation d’interaction, compétences concernant les documents signés enregistrés). L’élève doit parvenir à comprendre la teneur d’une intervention clairement exprimée, à s’exprimer simplement sur des sujets variés, à faire face à des situations de communication avec un ou plusieurs interlocuteurs.

2. Il s’agit d’observer la LSF en tant qu’objet d’étude. Cette observation raisonnée contribue largement à la construction de compétences linguistiques, d’ailleurs transférables à l’acquisition parallèle du français écrit.

L’enregistrement vidéo-LSF, déjà présent à l’école primaire, devient au collège le support privilégié de l’analyse du discours. Par l’analyse et la production de documents signés enregistrés ou de fragments d’énoncés en vue d’une communication différée (prise en compte du destinataire absent, du moment et du lieu de l’énonciation...), les jeunes sourds acquièrent une conscience claire de leur langue, une connaissance précise de son fonctionnement et de ses effets. Dans le même temps, l’étude systématique des faits de langue permet une meilleure maîtrise de l’expression orale signée ou enregistrée.

L’apprentissage de la grammaire est fondamental : la connaissance des mécanismes grammaticaux participe pleinement à la structuration de la pensée.

L’analyse et l’interprétation de l’image fixe ou mobile, en lien avec les programmes de français et d’arts plastiques, sont également souhaitables.

Analysée en tant que langage, l’image permet de montrer ce que les langues visio-gestuelles ont de commun avec le langage photographique ou cinématographique.

3. Il s’agit d’envisager la langue comme vecteur de culture. Comme toute langue, la LSF est porteuse de culture : le lexique, les mécanismes linguistiques, l’image sont autant de voies d’accès à des modes de pensée ou à des représentations du monde propres à cette langue. La prise en compte progressive d’une culture - provenant à la fois de la culture sourde et de la culture française - communique aux élèves ce sentiment d’appartenance à une double culture qui caractérise les situations de bilinguisme.

L’accent est mis sur le patrimoine culturel (littéraire, artistique, iconographique...) qui sous-tend la LSF.

2. Organisation des programmes

Dans ce programme, sont présentées :
-  d’abord les compétences communes aux trois cycles à répartir au long des quatre années ;
-  ensuite, sous la forme de trois encadrés distincts, les compétences spécifiques à chaque cycle.

En effet, les formes du discours sont introduites progressivement :
-  au cycle d’adaptation, la narration est privilégiée et l’étude de la description est amorcée ;
-  au cycle central, la description est poursuivie et l’information-explication est introduite ;
-  au cycle d’orientation, l’argumentation est étudiée de façon détaillée. De même, les compétences grammaticales sont envisagées cycle par cycle.

La liberté pédagogique du professeur, définie dans la loi n° 2005-380 du 23 avril 2005 d’orientation et de programme pour l’avenir de l’École, s’exerce dans l’organisation sur l’année de la progression de son enseignement référé au programme officiel. Il adapte sa démarche aux besoins et à la diversité des publics scolaires.

Des ressources et outils sont proposés aux professeurs sur le site dédié (comme pour les programmes de la LSF à l’école primaire et au collège) : www.ressources-lsf.cndp.fr.

PDF - 477.8 ko
Programme LSF pour les collèges
Arrêté du 3 juin 2009 fixant le programme de l’enseignement de la langue des signes française au collège

Aller au début de l'article
Répondre à cet article

Forum de l'article

Aller au début de l'article
L'UNAPEDA est une association pluraliste, ouverte, et permet donc l'expression des diverses sensibilités sur son site. Les articles publiés engagent essentiellement leurs auteurs et ne signifient aucunement que notre association aurait, d'une quelconque manière, décidé de privilégier l'opinion qu'ils expriment au détriment de toutes les autres Nous nous réservons le droit de ne pas publier les articles en totale contradiction avec nos valeurs, diffamatoires, menaçant ou que nous ne jugeons pas convenable pour quelque motif que ce soit

Dernière mise à jour mardi 21 mai 2019
2765 articles - 105 messages - 267 bréves.
Site réalisé par EMERA
avec SPIP 1.8.3 sous licence GPL - Epona 2.2.3.