Accueil du site Se former Parents
 

Journées Familiales de l’UNAPEDA 2008

Famille et Surdité
Article publié le mercredi 30 janvier 2008.
traduction : en it es


Cette année l’UNAPEDA organise ses journées familiales avec l’appui des associations de parents d’enfants déficients auditifs de Normandie , à Granville dans le département de la Manche. Le thème retenu pour ces journées est : « famille et surdité »

-  Vivre la surdité en famille.
-  Les familles et leur environnement législatif



Sommaire


-  Vivre la surdité en famille
-  Les familles et leur environnement législatif
-  Jeudi 1er mai
-  Vendredi 2 mai
-  Samedi 3 mai
-  Accueil des participants et tarifs
-  Situation - Accès
-  Bulletin d’inscription



En haut

Vivre la surdité en famille

L’arrivée d’un enfant sourd dans une famille provoque de nombreux bouleversements.

Quelles sont les répercussions sur la vie familiale, les relations parents-enfants mais aussi avec les autres membres de la famille, fratrie, grands parents... ?

Comment mettre en place une communication et sous quelle forme ?

En haut

Les familles et leur environnement législatif

Connaître l’environnement législatif, les différents interlocuteurs, savoir où chercher l’information, connaître ses droits, sont des préalables indispensables pour la participation effective des parents à l’éducation de leurs enfants et pour l’exercice de leur libre choix. La loi de février 2005 bouleverse profondément les pratiques dans le champ du handicap.

Elle a introduit un certain nombre de dispositions nouvelles :

-  Les MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées) : elles ont remplacé les anciennes CDES et COTOREP.

Leur mise en place a été plutôt laborieuse comme l’indiquent Paul Blanc (Sénateur) et Patrick Gohet (Délégué Interministériel aux Personnes Handicapées) dans leurs rapports respectifs (juillet et août 2007).
Les nouvelles modalités de scolarisation.
Témoignages de parents et de responsables associatifs de différents départements.
Les fonctionnements diffèrent-ils d’un département à un autre ?

-  La création de la Prestation de Compensation du Handicap(PCH).

Cette prestation était jusqu’à présent réservée aux personnes adultes, mais pour l’instant elle n’a pas rencontré le succès escompté puisqu’un grand nombre de personnes ont choisi de conserver le bénéfice de l’ACTP (Allocation Compensatrice pour Tierce Personne).

A compter du 1er avril 2008, les parents d’enfants handicapés pourront choisir entre deux types d’allocation : le complément d’AEEH (Allocation d’Education de l’Enfant Handicapé) ou la PCH.

L’AEEH et ses compléments sont attribués selon la gravité du handicap de l’enfant et l’importance des charges liées à ce handicap.

La PCH (Prestation de Compensation du Handicap) est une aide financière destinée à financer les besoins liés à la perte d’autonomie des personnes handicapées. Son attribution est personnalisée. Les besoins de compensation doivent être inscrits dans un Plan Personnalisé de Scolarisation (PPS) défini par l’équipe pluridisciplinaire de la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH), sur la base du projet de vie exprimé par la personne.
A terme la PCH devrait remplacer l’AEEH.

Les familles auront donc à faire des choix importants, quel système leur sera le plus favorable ?

La loi de 2005 a également réaffirmé le droit à la scolarité en milieu ordinaire et le libre choix des familles.

Le rôle de l’Education Nationale et des enseignants référents dans la scolarisation des enfants handicapés s’est accru. La Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH) peut prescrire, pour faciliter la scolarisation des enfants, une ouverture de droits vers un SSEFIS ou attribuer des auxiliaires de vie scolaires (AVS ou EVS).

Comment cohabitent ces dispositifs d’accompagnement ? Sont ils complémentaires ? Y a t- il risque de substitution ? Le libre choix est il respecté ?

Voilà un certain nombre de questions qui se posent.

Dans ce nouveau cadre, quelle place et quel rôle pour les associations parentales ?

Quelles sont les attentes des familles : de l’information, de la formation, de l’aide aux montages de dossier, de la représentation au niveau local, départemental, national... ?

En haut

PROGRAMME DES JOURNEES FAMILIALES

Jeudi 1er mai

Présentation des journées par Michel Kerdilès, président de l’UNAPEDA

-  Atelier 1 : Le nouvel environnement créé par la loi de février 2005 (14h30 à 16h)

Présentation rapide de la nouvelle législation et des changements qu’elle induit :
-  La MDPH, son fonctionnement, son organisation ses missions : PCH ou AEEH ?
-  Les nouvelles modalités de scolarisation.
-  Témoignages de parents et de responsables associatifs de différents départements.
-  Les fonctionnements diffèrent- ils d’un département à un autre ?

Pause : 16h à 16h30

-  Atelier 2 : Les associations parentales, relais d’information pour les familles ? (16h30 à 18h30)

L’existant : constats et évolution.
Présentation rapide des associations parentales liées à la surdité.
Historique de création des associations : pourquoi avoir créé des URAPEDA ? l’UNAPEDA ?
Les différents niveaux associatifs : local, départemental, régional, national et leur articulation.
Nécessité de travailler sur un projet associatif commun ?
Les attentes et les besoins des familles.
Témoignages de responsables associatifs et débat.

En haut

Vendredi 2 mai

La matinée du vendredi sera plus particulièrement consacrée à la place des familles dans le nouvel environnement créé par la loi de février 2005.

-  de 9h à 10h30 Table ronde : Quelle participation des familles à l’élaboration des projets personnalisés de scolarisation ?
Animation : Michel Kerdilès
Participants pressentis : Enseignants référents, Directeur Mdph ou responsable équipe pluridisciplinaire d’une MDPH, responsable de services de type CAMPS, SAFEP, ou SSEFISS, parent siégeant en MDPH, témoignages de familles.

-  de 11h à 13h Table ronde : L’exercice du libre choix du mode de communication par les familles, de quelles informations disposent elles, sur quels dispositifs peuvent elles s’appuyer ?
Animation : Pierre Roger

Quelles peuvent être les sources d’information ?
Les CIS,les MDPH, les CAMPS, les associations ?
Comment mettre en oeuvre un projet qui respecte le choix de la famille ?
Les dispositifs Education Nationale (les AVS et EVS.
Les services existants : services de type médicosocial, services de codeurs (LPC)ou d’interprètes (LSF).
Témoignages de familles.

Vendredi après midi libre

Vendredi soir 20h30

Soirée conte par Olivier Cariat

En haut

Samedi 3 mai

-  9h à 12h 30 : Vivre la surdité en famille

-  10h à 10h30 : Conférence avec un psychologue

Pause : 10h30 à 11h

-  de 11h à 13h Table ronde et témoignages : parents sourds, enfants entendants, parents entendants ,enfants sourds, fratrie...

En haut

Accueil des participants et tarifs

-  Les enfants sont pris en en charge par des animateurs pendant toute la durée du séjour pour des activités ou en garderie suivant l’âge.

-  Le forfait avec hébergement donne droit aux conférences, animations, et pension complète du jeudi à partir de 14h (pas de repas du midi ) au samedi (repas du samedi midi inclus).

-  Le forfait sans hébergement donne droit aux conférences, animations. Les repas de midi sont inclus. Réservation obligatoire lors de l’inscription pour nour permettre de prévoir le nombre de repas.

Adhérents Non adhérents
Adultes avec hébergement 90 € 110 €
Enfants avec hébergement (5 à 11 ans) 60 € 80 €
Enfants avec hébergement (moins de 5 ans) 30 € 40 €
Adultes sans hébergement 40 € 60 €
Enfants sans hébergement 30 € 40 €

Pour les professionnels, le tarif est de 150 €, hors frais d’hébergement.

En haut

Situation - Accès

Centre de vacances CCAS
"Le Rameau"
172 rue du fourneau
50400 Granville

Retrouvez le centre de vacances de Granville sur Via-Michelin - Plan et Itinéraires



Forum de l'article

L'UNAPEDA est une association pluraliste, ouverte, et permet donc l'expression des diverses sensibilités sur son site. Les articles publiés engagent essentiellement leurs auteurs et ne signifient aucunement que notre association aurait, d'une quelconque manière, décidé de privilégier l'opinion qu'ils expriment au détriment de toutes les autres Nous nous réservons le droit de ne pas publier les articles en totale contradiction avec nos valeurs, diffamatoires, menaçant ou que nous ne jugeons pas convenable pour quelque motif que ce soit

Dernière mise à jour vendredi 29 septembre 2017
2665 articles - 64 messages - 267 bréves.
Site réalisé par EMERA
avec SPIP 1.8.3 sous licence GPL - Epona 2.2.3.