Accueil du site Manifestations 2007 Elections 2007 Elections législatives
 

Réponse de Cécile Labarthe, candidate PS, de la 2ème circonscription de la Dordogne

Article publié le jeudi 7 juin 2007.


Monsieur le président,

Par votre message du 31 mai 2007, vous m’avez transmis un document alarmant mais juste « Premier bilan de la loi handicap » ce dont je vous remercie.

Votre rapport d’étape, un peu plus de 2 ans après la loi du 11 février 2005 qui devait faciliter l’intégration des personnes handicapées et réaliser une égalité des droits et des devoirs, est inquiétant quant à la volonté politique réelle de ses auteurs.

Cette loi n’est pas satisfaisante, elle est partielle, insuffisante et peu ou mal appliquée essentiellement par absence de moyens financiers ; En un mot, elle ne répond pas aux aspirations des personnes handicapées et relève davantage de l’effet d’annonce que d’une forte résolution à répondre aux besoins identifiés clairement.

Le Parti Socialiste souhaite s’engager dans une politique ambitieuse dans tous les domaines de la vie, afin que chaque personne handicapée puisse disposer d’un réel projet de vie. Je souscris à ce combat majeur devant permettre aux personnes handicapées d’exercer pleinement leurs droits sociaux et politiques.

Priorité des priorités, la scolarité : L’intégration scolaire en milieu ordinaire doit être la règle, dans les structures spécialisées étant l’exception, mais encore faut-il, pour ce faire, développer sur tout le territoire (notion de « service public ») les services d’accompagnement et les établissements spécialisés (SSEFIS ou SESSAD) et, encore faut-il assurer une formation de qualité aux auxiliaires de vie scolaire (AVS).

En ce qui concerne l’enseignement supérieur, votre constat est, également, alarmant puisque vous remarquez que « devant l’incertitude des aides dont ils pourraient bénéficier, de nombreux étudiants se sont découragés » et que la même incertitude plane, encore aujourd’hui, sur la rentrée 2007 !

Condition essentielle de l’autonomie, l’accès à l’emploi passe par la formation tout au long de la vie et le respect des obligations légales d’embauche ; Dans ce domaine, les entreprises ont encore un effort important à réaliser.

En ce qui concerne la Fonction Publique, il est urgent que le FIPHFP prévu par la loi de 2005 devienne enfin opérationnel.

Hormis ces 3 points importants, je considère qu’il convient de décider, comme c’est le cas en Suède, que chaque loi votée prenne en compte la question du handicap.

Elue députée de la 2ème circonscription de la Dordogne, ce principe guidera mon travail de législateur.

Je n’aborde pas, dans cette réponse, les spécificités du handicap de la surdité, le préalable me paraissant devoir être une action politique résolue et accompagnée des budgets indispensables pour que toutes les personnes handicapées puissent vivre pleinement.

Après les élections, il conviendra de reprendre contact, afin d’avoir un échange plus complet et efficace.

Au niveau de la circonscription, j’ai choisi d’adresser un signal fort, en proposant lors de mes « meetings » une traduction des interventions en LSF (exemple : le meeting du 8 juin à Bergerac).

Restant à votre disposition, je vous prie de croire, Monsieur le Président, à l’assurance de ma parfaite considération.

Restant à votre écoute, je vous prie de croire à l’assurance de ma parfaite considération.

Cécile Labarthe,


Aller au début de l'article
Répondre à cet article

Forum de l'article

Aller au début de l'article
L'UNAPEDA est une association pluraliste, ouverte, et permet donc l'expression des diverses sensibilités sur son site. Les articles publiés engagent leurs auteurs et ne signifient aucunement que notre association aurait, d'une quelconque manière, décidé de privilégier l'opinion qu'ils expriment au détriment de toutes les autres

Dernière mise à jour lundi 2 décembre 2019
2800 articles - 120 messages - 267 bréves.
Site réalisé par EMERA
avec SPIP 1.8.3 sous licence GPL - Epona 2.2.3.