Accueil du site Manifestations 2007 Elections 2007 Elections législatives
 

Réponse de Brigitte MASSON et Charles MARIANI, candidats de la gauche populaire et antilibérale soutenus par le Parti Communiste Français, 6e circonscription de Marseille.

Article publié le mercredi 6 juin 2007.


Brigitte MASSON et Charles MARIANI, candidats de la gauche populaire et Antilibérale soutenus par le Parti Communiste Français sur la 6e circonscription
3, rue Sidole
13009 Marseille.

Le 04/06/07
UNAPEDA- Ile de France
Champs-sur-Marne

Voici nos propositions suite à l’interpellation de votre association des parents d’enfants déficients auditifs aux candidats à la députation lors de la campagne des élections législatives de juin 2007 :

HANDICAP : ASSURER L’ÉGALITÉ.

Bien que le dispositif législatif et réglementaire existe, les élèves en situation de handicap ne sont pas, en France, à égalité de droits avec tous les autres.

Leur scolarisation en milieu ordinaire est loin d’être partout une réalité et par ailleurs, du côté des établissements et services spécialisés, les inégalités géographiques persistent. Trop de familles se retrouvent chaque année sans solution adaptée à leur enfant, trop d’enfants ne sont pas ou peu scolarisés.

L’expression « personne en situation de handicap » signifie très clairement que le handicap est le résultat de l’interaction entre une déficience et le milieu dans lequel évolue la personne et l’on doit s’engager enfin, à adapter l’environnement et non la personne.

Nos propositions :

-  La France est au 17e rang européen en matière d’intégration du handicap. Le handicap ne doit pas faire l’objet d’une énième loi : le droit à la formation, au travail, au logement, au transport, aux loisirs doivent être réellement mis en oeuvre. L’Allocation Adulte Handicapé (AAH) doit être portée au minimum au niveau du SMIC.

-  La Sécurité Sociale doit jouer son rôle et aider à la mise en place d’une démarche partenariale. Les projets individuels des jeunes en situation de handicap sont évolutifs, ils doivent prévoir les accompagnements matériels et humains nécessaires, et être validés par une commission compétente qui soit indépendante des milieux politiques. Ces projets, obligatoirement partenariaux, associent étroitement les différents professionnels et les familles.

-  L’Etat doit piloter toutes les mesures et les organismes d’accompagnement du jeune en situation de handicap de la maternelle à son insertion professionnelle. L’Etat est le seul garant du respect du droit à la scolarisation sur l’ensemble du territoire. Nous définirons une politique nationale, en dégageant les moyens permettant d’atteindre cet objectif.

-  Les besoins de chaque jeune sont évalués au cas par cas : les aides doivent répondre aux besoins.

-  Les associations qui accompagnent les jeunes et leurs familles doivent être subventionnées par l’Etat. Leurs subventions seront revues à la hausse.

-  Les structures d’accueil doivent couvrir tout le territoire tant dans l’Education Nationale que dans les établissements spécialisés.

-  Des mesures en faveur de l’apprentissage des signes doivent être mises en place sur tout le territoire et à tous les niveaux pour permettre la formation d’enseignants spécialisés, de traducteurs, de codeurs et d’interprète.

-  Une formation de tous les personnels doit devenir effective. Ce droit impose à l’Education Nationale et aux collectivités locales, de préparer et de former à ces tâches nouvelles, l’ensemble des personnels (cadres, enseignants, non-enseignants, etc...) à tous les niveaux du système éducatif. Enfin, face au déficit important en personnels spécialisés, il est nécessaire de mettre en place, de façon urgente, un plan ambitieux de recrutement et de formation.

Vous en souhaitant une bonne réception, veuillez agréer, monsieur, l’expression de nos salutations distinguées.

Brigitte Masson. Charles Mariani.


Aller au début de l'article
Répondre à cet article

Forum de l'article

Aller au début de l'article
L'UNAPEDA est une association pluraliste, ouverte, et permet donc l'expression des diverses sensibilités sur son site. Les articles publiés engagent essentiellement leurs auteurs et ne signifient aucunement que notre association aurait, d'une quelconque manière, décidé de privilégier l'opinion qu'ils expriment au détriment de toutes les autres Nous nous réservons le droit de ne pas publier les articles en totale contradiction avec nos valeurs, diffamatoires, menaçant ou que nous ne jugeons pas convenable pour quelque motif que ce soit

Dernière mise à jour lundi 17 juin 2019
2772 articles - 106 messages - 267 bréves.
Site réalisé par EMERA
avec SPIP 1.8.3 sous licence GPL - Epona 2.2.3.