Accueil du site Dossiers Scolarisation des enfants sourds
 

Moratoire sur les suppressions de classes en 2012... La Fédération Générale des PEP demande que les postes spécialisés handicap soient préservés

Article publié le jeudi 1er septembre 2011.


Communiqué de la Fédération Générale des PEP

L’annonce par le Président de la République d’un « moratoire sur les suppressions de classes dans le primaire à la rentrée 2012 » jointe à celle de la poursuite des fermetures de postes d’enseignants (66 000 de 2007 à 2011), va se traduire par une aggravation de la situation des élèves en difficulté scolaire ou en situation de handicap.

Alors que la loi de Février 2005 place l’Education Nationale en situation de pleine responsabilité de la scolarité des élèves en situation de handicap, ce moratoire va accentuer les fermetures de postes « non devant élèves » et notamment des postes spécialisés. Ils deviennent des enseignants en sursis, et ce en complète incohérence avec les annonces relatives à la scolarisation des élèves handicapés ou en difficulté

C’est donc une augmentation des fermetures des postes spécialisés qui est à prévoir en 2012, d’une part de ceux affectés dans les écoles et d’autre part de ceux affectés aux services et établissements (Services d’éducation spéciale à domicile -SESSAD-, Centres Médico-Psycho Pédagogique -CMPP-) qui apportent dans et hors l’école, les compléments pédagogiques, éducatifs et thérapeutiques, indispensables à l’appui de la scolarisation en milieu ordinaire de ces élèves.

Faute de ces apports, leur scolarité en milieu ordinaire sera de plus en plus difficile, voire impossible et les actions de prévention conduites par ces structures seront privées de l’indispensable dimension pédagogique.

Afin de garantir des parcours de scolarité à tous les élèves en situation de handicap et l’intervention psycho-pédagogique de qualité nécessaire aux élèves en difficulté d’apprentissage, la Fédération Générale des PEP qui, avec ses 500 établissements et services, assure l’accompagnement pédagogique, éducatif et thérapeutique de près de 60 000 élèves, demande au Président de la République, l’interdiction des fermetures de postes spécialisés et le rétablissement de ceux supprimés ces dernières années.

A cet effet, la Fédération Générale des PEP a initié une « adresse au Président de la République et au ministre de l’Education Nationale : vers un désengagement de l’Education Nationale pour la scolarité des élèves en situation de handicap » et a appelé les associations qui le souhaitent à s’y associer pour dénoncer avec fermeté de tels projets et demander solennellement l’abandon de ces mesures.

La Fédération Générale des PEP

Contact : Patricia Palu Agnès Bathiany
Chef de projet Promotion Directrice Générale 01 41 78 92 73
a.bathiany@lespep.org
p.palu@lespep.org

Communiqués de presse

http://www.lespep.org/e_upload/pdf/pj_communique_de_presse_moratoire_suppression_de_postes_2012.pdf


Aller au début de l'article
Répondre à cet article

Forum de l'article

Aller au début de l'article
L'UNAPEDA est une association pluraliste, ouverte, et permet donc l'expression des diverses sensibilités sur son site. Les articles publiés engagent essentiellement leurs auteurs et ne signifient aucunement que notre association aurait, d'une quelconque manière, décidé de privilégier l'opinion qu'ils expriment au détriment de toutes les autres Nous nous réservons le droit de ne pas publier les articles en totale contradiction avec nos valeurs, diffamatoires, menaçant ou que nous ne jugeons pas convenable pour quelque motif que ce soit

Dernière mise à jour samedi 6 juillet 2019
2777 articles - 111 messages - 267 bréves.
Site réalisé par EMERA
avec SPIP 1.8.3 sous licence GPL - Epona 2.2.3.